Articles

Le festival de la Sorgue

La ville de l’Isle sur la sorgue propose tous les étés, en association avec la communauté de communes des pays des sorgues Monts de Vaucluse, un programme complet d’activités et représentations ayant lieu à châteauneuf-de-Gadagne, Fontaine de Vaucluse, Le Thor, Saumane-de-Vaucluse et bien sûr l’Isle sur la sorgue.

Du tournoi de joutes au marché flottant en passant par la pêche d’antan par la Confrarié di Pescaïre Lilen, les festivités traditionnelles sont mise en lumière durant tout l’été.

Les foires internationales d’art et antiquités qui se tiennent à Pâque et le week-end du 15 août sont des évènements à ne surtout pas manquer. Ambiance et convivialité au rendez-vous !

broc-blog

L’une des attractions phare de l’été, à la nuit tombée, est le corso nautique avec l’élection de la reine et la bataille de fleurs !

Une belle mise en scène tout en son et lumière vous ai proposé sur le quai Rouget de l’Isle. Un bon moment familial en perspective…

Durant la saison des festivités, vous ne passerez pas une journée ou soirée sans animations :  foire de l’artisanat, concerts, apéritifs, repas traditionnel ou bals…

 

Une journée découverte à l’Isle sur la sorgue

Afin de vous accompagner durant un dimanche découverte, nous vous avons concocté un itinéraire gastronomique et culturel au coeur de notre jolie ville.

Pour commencer une bonne journée, rien ne vaut un bon petit déjeuner !

Il y a une multitude de cafés, pour certains en bord de Sorgue, qui pourront vous proposez un café ou chocolat chaud avec viennoiseries. Nous vous conseillons néanmoins la pâtisserie Jouvaud, au 5 avenue des 4 otages, ouvert de 09h à 19h00 le dimanche, pour la qualité et le choix de ses produits : Café, chocolat et thé d’exceptions ainsi que ses nombreuses pâtisseries maison.

Vous êtes fin prêt pour parcourir le marché Provençal !

dsc_0014

Parcourez les rues de la ville, au grès des vendeurs de fruits et légumes, fleurs, textiles et aliments provençaux, artisanat…

Ambiance chaleureuse au rendez-vous !

Un apéritif ?

Si vous aimez l’ambiance café d’époque, nous vous conseillons « Le Café de France » sur la place de l’église.
Pour les amateurs de fromages, saucissons et vin* de notre région, voici deux adresses à retenir : L’épicerie « Olive et Raisin », 1 rue Théodore Aubanel ou bien Le bar à vin « Chez Stéphane », 12 rue de la République.

*l’alcool est dangereux pour la santé. A consommer avec modération.

Le moment du déjeuner…

Pour le déjeuner, si il vous reste un petit peu de place pour une découverte gastronomique à prix modéré, nous vous conseillons le restaurant UMAMI, 33 rue Carnot.

Des propriétaires chaleureux associés à une cuisine inventive aux accents provençaux et d’ailleurs.

Attention : réservation conseillée.

Ou alors, si vous souhaitez faire communion avec la nature et profiter des vos achats alimentaires du marché, nous vous proposons un pique-nique au lieu dit « partage des eaux ».

L’art et la culture… se nourrir l’esprit

Durant l’après-midi, possibilité de visiter le centre d’art Campredon et la villa Datris ainsi que les nombreuses boutiques d’antiquaires.

Pensez à visiter le Musée Sensoriel des Fibres Nobles

BRUN DE VIAN-TIRAN®

dsc_0014

Une petite pause ?

Si vous êtes adepte du « Tea Time », une belle adresse : Eugénie, 37 cours René CHAR, où vous pourrez déguster des thés du monde accompagnés de pâtisseries vous offrant une expérience visuelle et culinaire.

Une petite soirée en tête à tête…

vue-nuit

Pour le dîner, nous vous conseillons le restaurant, Le carré d’herbe, 13 avenue des 4 otages. Une cuisine traditionnelle Provençale avec des produits frais du marché.

Pour terminer votre journée et participer à vous faire digérer tout en douceur, nous vous proposons une ballade sur les quais de la Sorgue.

Bonne fin de soirée et à bientôt pour un autre rendez-vous…

Avignon et son festival

La ville d’Avignon est surnommée « la cité des Papes » en raison de son passé lié à la présence des Papes de 1309 à 1423.

Malgré les années écoulées, Avignon conserve à ce jour ses églises et couvents, ses palais comme le palais du Roure, ses monuments, ses remparts et bien sûr le palais des Papes avec le rocher des Doms et le pont d’Avignon appelé aussi « le pont « St Bénézet ».

Avignon est classée patrimoine mondial de l’UNESCO ( le Palais des Papes  et le Pont d’Avignon, la place du palais avec la façade baroque de l’hôtel des monnaies, le musée du Petit Palais et la cathédrale des Doms, les remparts depuis le jardin des Doms jusqu’au Pont ).

  

Avignon et son festival

 

Le festival d’Avignon est aujourd’hui l’une des plus grandes manifestations internationales de spectacles vivants, une véritable vitrine artistique et culturelle de la ville.

Grace à son patrimoine architectural, Avignon se transforme en une ville théâtre durant le mois de juillet.

Des milliers de spectateurs, amoureux de théâtre, de danse, de musique ou bien de lecture, de films et d’expositions, peuvent profiter de ces spectacles et animations dans des lieux chargés d’histoire comme la cour d’honneur du Palais des Papes, l’église et le cloître des Célestins, le cloître Saint Louis, la chapelle des Pénitents Blancs, l’opéra Grand Avignon, la cour du Musé Calvet, La maison Jean Vilar, La collégiale Saint Agricol, le conservatoire du grand Avignon, le cloître des Carmes, le théâtre Benoit XII…

Un festival magique d’années en années, des découvertes artistiques qui illuminent les regards.

L’art reste toujours un générateur de sourires et de bien être.

 

Victor LEYDET, peintre l’islois

broc-blog

« MIREILLE ET VINCENT », dans « Mireio » de Frédéric Mistral
Reproduction interdite (2)

Victor LEYDET, peintre de l’âme…

broc-blog

Victor LEYDET (1861-1904)

Victor LEYDET est né à l’Isle sur la sorgue le 23 juillet 1861.
Il est le fils unique de Célestin Hippolyte Charles Edouard et de Marguerite Adèle DAVID.
A l’école des Beaux-Arts d’Avignon, il devient l’élève de Pierre GRIVOLAS (1823-1906) et de Gabriel BOURGES ( 1843-1903 ). Il a 22 ans quand il s’installe à Paris pour suivre les cours de Jean-Léon GEROME (1824-1904), alors maître incontesté (1).
De 1889 à 1904, il expose au salon des Artistes Français où il reçut en 1895 la 3ème médaille, en 1896 la 2ème médaille et fut médaillé hors concours en 1900 avec
LE VENDREDI SAINT (1).
A l’âge de 35 ans, il épouse Andrée ISNARD, fille unique du Docteur ISNARD d’Avignon.
De ce mariage d’amour devrait naître Pierre, dit « Pierrot ». L’année de son mariage,
il quitte Paris pour s’installer avec sa femme à Avignon. Chaque année, il revient à Paris, afin de participer au salon des Artistes Français, manifestation incontestée du marché artistique mondial. Parallèlement, Victor LEYDET participe à différentes expositions Avignonnaise (1).
Dans ses tableaux religieux comme dans ses scènes de genres, Victor LEYDET immobilise cette réalité présente. Il choisit le même type de personnage issu du peuple ou de la petite bourgeoisie. Sa palette aux noirs profonds contrastant avec des blancs lumineux, souligne le réalisme des visages et donne à ses oeuvres une austère grandeur emprunte d’un sentiment de recueillement (1).

broc-blog

LE VENDREDI SAINT – Musée de La Rochelle
Reproduction interdite (1)

broc-blog

L’HEURE DE LA SOUPE – Palais des Papes
Reproduction interdite (1)

Quant à certains de ses portraits, ils atteignent une connaissance de l’âme humaine,
une maîtrise du pinceau éblouissante. Ce qui l’intéresse, ce qu’il cherche à exprimer c’est l’aspect intérieur de la personnalité humaine, son mystère (1).

broc-blog

PORTRAIT D’HOMME – Coll. part.
Reproduction interdite (4)

broc-blog

PORTRAIT DE FEMME – Coll. part.
Reproduction interdite (4)

broc-blog

PORTRAIT D’HOMME – Coll. part.
Reproduction interdite (4)

Voici un remarquable portrait d’enfant où toutes les qualités du peintre se trouvent réunies : spontanéité, innocence et profondeur du regard, visage modelé, cheveux bouclés, réalisme du tissu, perfection du détail, chaude profondeur de la palette (1).

broc-blog

PORTRAIT D’ENFANT – Coll. part.
Reproduction interdite (4)

A la fin du XIXème siècle l’impressionnisme avait répandu ses germes féconds.
A partir de cette période, mais suivant le modèle, Victor LEYDET se souviendra de cette liberté donnée à la touche (1).

broc-blog

PORTRAIT DE FEMME – Coll. part.
Reproduction interdite (4)

Le tableau ci-dessous a été présenté au salon de 1904, année de son décès,
il avait alors 43 ans…

broc-blog

SUR LE PAS DE LA PORTE – « L’illustration » salon 1904
Reproduction interdite (3)

Afin de poursuivre la découverte de ce peintre de talent, nous vous suggérons de lire les ouvrages détaillés en bas de cette page.

Si vous avez des informations complémentaires, des documents,
des photographies ou des tableaux de cet artiste peintre, nous vous proposons de nous écrire afin de participer à faire vivre cet article.

Nous sommes aussi en mesure de vous mettre en relation avec des collectionneurs privés si vous souhaitez vendre une oeuvre de Victor LEYDET.

e-mail pour nous contacter : contact@le-nid-de-isle.fr
Sources de cet article

(1)Livre « Rétrospective Victor Leydet », Palais du Roure / Musée Voulant – conception et maquette : Roland Aujard Catot, réalisation : Jean Martinez, photographie Victor Leydet : studio Jean-Pierre Germain.

(2)Livre « Victor Leydet, peintre du 19e », exposition rétrospective à Campredon, centre d’art – Maquette : Jean Martinez.

(3)Revue « l’illustration » du salon de 1904 – Image en noir et blanc

(4)Tableaux en provenance de collectionneurs privés que nous remercions vivement.

Les textes présents dans cet article sont issus des ouvrages cités ci-dessus et cela dans le but unique de rester fidèle à l’image de l’artiste.

N’HESITEZ PAS A NOUS LAISSER UN COMMENTAIRE CI-DESSOUS !

La manufacture lainière BRUN DE VIAN-TIRAN®

Comme toutes les villes Françaises, la ville de l’Isle sur la Sorgue a son histoire…

La Manufacture Lainière BRUN DE VIAN-TIRAN® fait partie intégrante de l’histoire de notre douce ville.

Cette manufacture lainière est crée en 1808 sur les berges de notre rivière « La Sorgue ».

Brun de Vian-Tiran® fabrique des articles haut de gamme : couvertures, couettes, oreillers, surmatelas, plaids, châles, écharpes ainsi que l’historique « Tapis d’Avignon ».

Le Nid de l’isle® a souhaité, il y a déjà plusieurs années, faire partager cette « Expérience Sensorielle » unique à ses hôtes en provenance du Monde entier. Pour ce faire, nous avons équipé la literie et l’espace salon d’articles BRUN DE VIAN-TIRAN®.

Cet article a pour seule vocation de présenter la société BRUN DE VIAN-TIRAN®, tout en restant fidèle à son image.

Pour ce faire, l’article renvoi, par l’intermédiaire de liens, au site internet www.brundeviantiran.com

Pour la même raison, les photographies présentes dans cet article sont issues du site www.brundeviantiran.com

Nous vous proposons de découvrir l’histoire de cette manufacture en cliquant sur le lien ci-dessous

Découvrez l’histoire de la Manufacture BRUN DE VIAN-TIRAN®

Nous vous proposons maintenant de découvrir les différentes fibres naturelles les plus nobles du Monde sélectionnées et transformées par
BRUN DE VIAN-TIRAN®

A la recherche des plus belles fibres du Monde

Le Musée Sensoriel des Fibres Nobles

Découvrez les détails concernant le Musée Sensoriel des fibres BRUN DE VIAN-TIRAN®